interface web

Mise à jour

Maintenant que le système est installé, il faut le configurer pour profiter pleinement des nombreuses options offertes.

Partie 2: la configuration

Avant de continuer dans la configuration de base d’Open Media Vault, et après vous être connecté en administrateur (identifiant root et mot de passe celui choisit lors de l’installation ) tapez la commande suivante:

omv-update

Celle-ci va alors mettre à jour votre NAS en cherchant automatiquement tout ce qu’il faut sur le net. Il vous faudra plus ou moins de patience selon la configuration et votre connexion internet !

Si vous avez besoin d’aide, la commande omv-firstaid existe, par exemple pour réinitialiser le mot de passe administrateur ou faire quelques vérifications . (Images 1 & 2)

commande omv-firstaid
1 – Commande omv-firstaid
menu firstaid
2 – Menu First aid

Première connexion

Maintenant vous allez vous connecter pour la première fois sur votre NAS depuis un autre appareil (ordinateur, tablette, téléphone) sur l’adresse IP récupérée précédemment en la saisissant dans votre navigateur internet favori.
Vous devriez arriver sur une interface vous demandant de vous identifier.
Le nom d’utilisateur et le mot de passe sont pour le moment ceux par défaut, soit respectivement admin et openmediavault (tout attaché et en minuscule). (Image 3)
Nous les changerons juste après.

première connexion interface
3 – Interface 1ère connexion

Une fois connecté, cliquez sur Paramètres généraux puis dans l’onglet Sécurité Administrateur. Enregistrez et Appliquez. (Image 4)

changement mot de passe
4 – Changement du mot de passe

Assignation d’une IP statique

Afin que le NAS soit toujours attribuer à la même adresse IP local dans votre réseau, il est fortement conseillé d’aller sur Réseau puis Interfaces et de sélectionner celle utilisée et de la modifier comme il suit: (Image 5)

5 – Assignation adresse IP statique

Dans la partie IPv4, sélectionnez la méthode Statique puis dans Adresse l’IP assigné au NAS, ici dans l’exemple c’est 192.168.1.91. Dans Masque réseau et Passerelle il faudra adapter selon les caractéristiques de votre propre réseau. Pour connaître les détails, allez sur la page d’administration de votre box ou routeur internet.

Connexion sécurisée

Afin que vous puissiez accéder à votre NAS de façon plus sécurisée, il faut installer un certificat SSL. Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est et n’en connaissent pas l’utilité, il s’agit en quelque sorte d’un contrat numérique permettant d’authentifier un serveur.
Sans rentrer dans les détails il permet aussi de chiffrer les échanges entre vous et le serveur afin que seulement vous puissiez lire clairement vos données. Il se reconnait par le petit cadenas vert et le s dans le https.

Pour le NAS nous allons créer un certificat personnalisé. Il faut aller dans Certificats, puis SSL et cliquer sur Ajouter.
Remplissez les champs comme vous le souhaitez tout en gardant la Taille de clé par défaut (4096b). Voici un exemple: (Image 6)

création certificats
6 -Création d’un certificat personnalisé

Après ça il faudra l’installer en allant sur Paramètres généraux, activer l’option Activer SSL/TLS et Forcer SSL/TLS puis de sélectionner le certificat créer juste avant. (Image 7)

installation certificat ssl
7 – Installation du certificat

Certains navigateurs web pourront ne pas apprécier le fait que le certificat soit auto-signé et afficher une exception de sécurité. Il suffit d’ajouter cette exception à votre liste blanche et tout rentrera dans l’ordre. (Image 8)

exception de sécurité
8 – Exception de sécurité

Des comptes et des groupes !

Afin de pouvoir mieux gérer les accès à votre système, il est possible de créer des utilisateurs supplémentaires ainsi que des groupes en leurs assignant plus ou moins de privilèges.

Dans un premier temps, pour créer un groupe rendez-vous sur Groupe puis cliquez sur Ajouter. Renseignez le nom du groupe (pas d’espace, ni caractères spéciaux). Vous pouvez également laisser un commentaire afin de préciser à quoi correspond le groupe. (Image 9)

création groupe
9 – Création groupe

De la même façon, en cliquant sur Utilisateur, vous pouvez créer autant de comptes utilisateurs que vous le souhaitez. (Image 10)

création utilisateur
10 – Création d’un utilisateur

Vous pouvez le rajouter dans les groupes que vous avez crée auparavant. (Image 11)

ajouter utilisateur dans un groupe
11 – Ajout de l’utilisateur dans un groupe

Système de fichier et dossiers partagés

Afin d’avoir un NAS bien trié et faciliter l’accès aux utilisateurs, vous pouvez créer des dossiers qui seront partagés.

Dans un premier temps, dans Systèmes de fichiers vérifiez que vos disques soient correctement initialisés, si ce n’est pas le cas il est possible de devoir les Monter en le sélectionnant dans la liste en dessous. (Image 12)

12 – Systèmes de fichiers

Ensuite dans Dossiers partagés, comme l’indique le nom, créez des dossiers qui seront (ou non) partagés entre les utilisateurs. Cela permet par exemple les vidéos YouTube du reste. Pour cela, cliquez sur Ajouter et remplissez les Permissions qui vous souhaitez donner. (Image 13)

création dossier partagé
13 – Création dossier partagé

Pour ce qui est des permissions, Administrateur représente le compte administrateur, Utilisateur tous ceux que vous aurez créé et Autres les personnes non-identifiées (c’est-à-dire des invités).

Une fois le dossier créé, vous pouvez gérer les privilèges des groupes et des utilisateurs. Si un utilisateur aura ceux du groupe auquel il appartient, sauf si vous lui en définissez des particuliers. (Image 14)

Privilèges des groupes et des utilisateurs
14 – Privilèges des groupes et des utilisateurs

Dans ACL vous pouvez modifier plus précisément les droits, comme par exemple les appliquer aux sous-répertoire et fichiers du dossier. (Image 15)

ACL dossier
15 – ACL du dossier

Transfert de fichier via FTP

Enfin, il faudra activer le transfert de fichier via le protocole FTP, dans FTP puis l’Activer. Les autres paramètres peuvent être laissés par défauts. (Image 16)

Activation FTP
16 – Activation du FTP

Avec un client FTP (ici FileZilla), connectez vous en saisissant l’IP dans les champs Hôte, le compte utilisateur à utiliser (ex: Tyxel) pour Identifiant et le mot de passe associé pour le champ Mot de passe. Pour le port c’est le 21. (Image 17)

Connexion FTP utilsateur
17 – Connexion FTP utilisateur

Ensuite vous pouvez transférer dans un sens comme dans l’autre des fichiers. Les débits dépendront de votre réseau local et de votre matériel. (Image 18)

Transfert fichier terminé
18 – Transfert fichier terminé

Voilà pour la configuration de votre NAS. Vous pouvez maintenant vous en servir, mais dans une prochaine partie seront présentés divers plugins qui seront utiles et intéressants à utiliser !

Alexandre Badoux
Étudiant passionné des nouvelles technologies.

Une nouvelle faille de sécurité chez Intel : après Meltown, voici Spoiler

Article précédent

Tutoriel : Formatage et image

Article suivant

Vous pourrez aussi aimer

Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Software